Le 9 Janvier 1973, "l'Orléans" est descendu de la plateforme afin d'être modifié par l'UTA au Bourget et être équipé d'un réacteur Pratt & Witney JT8 D7 pour la propulsion en remplacement de l'hélice Ratier de 2.30m de diamètre.

Le freinage s'effectuera via un inverseur de poussée en bout d'un diffuseur en "queue de carpe".

Le 5 Mars 1974, il battra le record mondial de vitesse d'un véhicule terrestre sur coussin d'air en atteignant une vitesse moyenne de 417,6 km/h et effectura même une pointe à 430 km/h.

Le 27 Décembre 1977, il effectuera sa dernière présentation avant d'être remisé dans son hangar.